Quelques principes philosophiques

La philosophie n’indique pas ce qu’il faut penser, mais comment il faut penser : le cadre importe davantage que la substance, l’esprit plus que la lettre.
Le philosophe est perfectible tant qu’il n’a pas remis en question son propre paradigme de réflexion. Ne pas se questionner soi-même, c’est prendre le risque de passer au crible l’univers tout entier avec un regard corrompu qui en fausse toutes les observations.
Si philosopher sert à être meilleur que l’animal, la philosophie ne devrait pas servir à justifier une supériorité de l’espèce humaine sur le monde animal, ni d’une quelconque entité sur une autre.

Le naïf pose la question.
L’ignorant donne une réponse.
Le philosophe questionne la question.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s